Compiler Apache 2.4 sous Ubuntu Server 12.04 LTS

Cet article fait parti d’une série d’articles sur la création d’un environnement de développement Linux Apache MySQL PHP (LAMP) dans une machine virtuelle VirtualBox.

SOMMAIRE

Index : Création d’une machine virtuelle LAMP (VirtualBox, Ubuntu Server 12.04 LTS, Apache 2.4, MySQL 5.5, PHP 5.4)
Etape 1 : Installation d’Ubuntu Server 12.04 LTS sous VirtualBox
Etape 2 : Compiler Apache 2.4 sous Ubuntu Server 12.04 LTS
Etape 3 : Partager un dossier avec une VirtualBox sous Ubuntu Server 12.04 LTS
Etape 4 : Installer MySQL 5.5. et compiler PHP 5.4 sous Ubuntu Server 12.04 LTS

Choix techniques

Pour ma machine virtuelle, j’ai choisi un serveur Apache 2.4 avec le module prefork en raison et de sa meilleure compatibilité avec PHP, pour plus d’information sur les autres Modules Multi-Processus, je vous renvoi à la documentation d’Apache sur les modules. Pour plus de performances, il conviendrait également de s’intéresser à d’autres serveurs web comme nginx, lighttpd, Cherokee ou encore G-WAN.

Installation

A l’heure à laquelle j’écris ces lignes, les paquets présents sur le dépôt officiel concernent la version 2.2 d’Apache. Afin de bénéficier des dernières avancés nous allons compiler le serveur web nous même à partir des sources.

Pour commencer, installons les paquets build-essential (outils de compilation), ainsi que PCRE dont Apache dépend.

On créé ensuite un répertoire src/apache et y télécharger puis décompresser les sources.

Apache dépend également de 2 autres bibliothèques, apr et apr-util, téléchargeons les et plaçons les dans le répertoire srclib des sources apache.

Nous allons désormais pouvoir configurer puis compiler notre serveur apache. Vous retrouverez sur le site d’Apache les options de configuration : http://httpd.apache.org/docs/2.4/programs/configure.html

On compile

Compilation réussie !

Compilation réussie !

Puis on installe

Il ne nous reste qu’à éditer le fichier de configuration Apache.

A minima, la ligne

Deviens

Il est temps de démarrer notre serveur web :

Vous pouvez vérifier que tout va bien avec cURL

Démarrage d'Apache 2.4

Démarrage d’Apache 2.4

Afin de démarrer automatiquement Apache au démarrage d’Ubuntu, vous pouvez ajouter la ligne :

au fichier :

Nous allons maintenant paramétrer VirtualBox pour que notre machine hôte (Mac OS X dans mon cas), puisse accéder au serveur Apache de notre machine virtuelle.

J’ai choisi une configuration qui pourra rester la même en fonction du réseau sur lequel je me trouve : le NAT. Pour ça il va falloir rerouter un port de la machine hôte vers le port 80 de la machine virtuelle, idéalement j’aurais souhaiter rerouter le port 80 de Mac OS X vers le port 80 d’Ubuntu, ce qui est impossible car VirtualBox n’a pas les droits suffisant pour modifier les ports inférieurs à 1024, ce sera donc le 8080 !

Aller dans le menu Devices > Network Adapters… de VirtualBox puis vérifiez que le menu déroulant Attached to est bien positionné sur NAT. Ensuite dans Port Forwarding ajoutez la configuration suivante :

Name : HTTP
Protocol : TCP
Host IP :
Host Port : 8080
Guest IP :
Guest Port : 80

Port Forwarding HTTP 80 VirtualBox

Configuration de VirtualBox

Vous pouvez maintenant accéder à votre serveur virtuel via http://localhost:8080 !

Configuration d'une VM Apache réussie !

Configuration d’une VM Apache réussie !

Etape suivante : Partager un dossier avec une VirtualBox sous Ubuntu Server 12.04 LTS

SOMMAIRE

Index : Création d’une machine virtuelle LAMP (VirtualBox, Ubuntu Server 12.04 LTS, Apache 2.4, MySQL 5.5, PHP 5.4)
Etape 1 : Installation d’Ubuntu Server 12.04 LTS sous VirtualBox
Etape 2 : Compiler Apache 2.4 sous Ubuntu Server 12.04 LTS
Etape 3 : Partager un dossier avec une VirtualBox sous Ubuntu Server 12.04 LTS
Etape 4 : Installer MySQL 5.5. et compiler PHP 5.4 sous Ubuntu Server 12.04 LTS

2 réflexions au sujet de « Compiler Apache 2.4 sous Ubuntu Server 12.04 LTS »

  1. Vouze

    Tu compiles tes programmes en tant que root !?!? 0_0

    Tu es fou !

    gcc ne doit être appelé que par un utilisateur normal. J’ai déjà des makefile très sales qui jardinent joyeusement dans tout ton système. Une variable mal placé, genre « rm -rf $rep/ » où « rep » est malheuremenr nul, et hop adieu linux !

    Il faut limiter au maximum l’utilisation de root.

    Seul « make install » a besoin d’être exécuter en tant que root.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *